L'interview du jour

Un contrat historique estimé à 34 milliards d'euros...

DCNS remporte un contrat historique estimé à 34Mdseuros en vue de la construction de la prochaine génération de sous-marins australiens.

Ce marché profitera largement aux sites français de Cherbourg, Nantes-Indret et Lorient. p>34Mdseuros ! C'est le montant estimé du mégacontrat que vient de remporter le groupe français DCNS en Australie, face à ses concurrents allemand... ThyssenKrupp Marine Systems (TKMS) et japonais Mitsubishi Heavy Industries.

Cette commande, qui se trouve être la plus importante dans le domaine militaire passée par l'Australie, porte sur 12 sous-marins océaniques qui devront remplacer les sous-marins actuels de la classe Collins fonctionnant au diesel et à l'électricité. Pour cet appel d'offres, DCNS proposait une version à propulsion classique de son Barracuda. "La France est reconnaissante de la confiance que lui témoigne l'Australie et fière de l'excellence technologique dont ses entreprises ont su faire preuve dans cette compétition de haut niveau. 

Ce nouveau succès sera créateur d'emplois et de développement en France comme en Australie", a indiqué l'Elysée dans un communiqué. Bien que les sous-marins soient produits en Australie dans les chantiers navals d'Adelaïde, ce marché d'ampleur impliquera en effet largement les sites français de DCNS, principalement ceux de Cherbourg (50), Nantes-Indret (44) et Lorient (56), qui seront mis à contribution pour les études ainsi que la réalisation et la livraison d'équipements.

En tout, plus de 4.000 personnes seront mobilisées en France pendant six ans chez DCNS et ses 200 sous-traitants. La part du contrat revenant aux industriels français est estimée à 8Mdseuros. La mise en service des nouveaux sous-marins est prévue en 2027.

DCNS - fr.dcnsgroup.com
Sources : Lepoint.fr, 26/04/2016 ; Lemonde.fr, 26/04/2016, Dominique Gallois et Caroline Taïx ; Le Parisien, 26/04/2016 ; Letelegramme.fr, 26/04/2016

Synthèse : First ECO

 

VOIR TOUS LES ARTICLES

VOIR LES DOSSIERS ARCHIVÉS
des Bonnes nouvelles de l'industrie

SEPEM INDUSTRIES SUR LE NET 1200 fournisseurs dans tous les domaines

Je visite le salon virtuel

pub

MyFactoryPlace