L'interview du jour

Renault relance l'Alpine, plus de 20 ans après

  Après plus de 20 ans de hiatus, Renault relance l'Alpine, mythique marque de voitures sportives, avec un prototype « très proche » de l'automobile de série attendue en 2017, selon le PDG Carlos Ghosn.

« Légèreté, agilité, sensualité et attention portée aux détails » : la future Alpine, qui sera construite dans l'usine historique de Dieppe, « respectera l'héritage » de la marque mais sera « complètement moderne », a affirmé M. Ghosn lors d'une conférence de presse mardi à Monaco.

Le prototype Alpine Vision reprend, en plus abouties, les lignes du concept Alpine Célébration qui avait fait tourner les têtes aux 24 Heures du Mans en juin 2015, lui-même une interprétation de la « berlinette » A110 des années 1960-1970.

On en retrouve en particulier la silhouette râblée, la face avant à quatre phares et la surface vitrée. Seule entorse, le concept-car biplace dévoilé à Monaco, en présence du prince Albert II, était peint en blanc et non du « bleu de France » habituellement associé à ces autos.

« L'Alpine Vision est très proche, très proche de la voiture de série qui sera dévoilée d'ici à la fin de l'année, et arrivera dans les concessions en 2017 », a promis le patron de Renault, lors de cette présentation en anglais.

Selon M. Ghosn, cette voiture « accélérera de zéro à 100 km/h en moins de 4,5 secondes », soit mieux qu'une Porsche 911 Carrera.

Renault réveille ainsi une marque mythique, fondée en 1955, tombée dans son escarcelle en 1973 mais qui avait été mise en sommeil il y a vingt et un ans.

Les concurrentes naturelles de la future Alpine sont les Porsche Cayman, Alfa Romeo 4C et Lotus Elise, qui se vendent entre 45 000 et 65 000 euros.

Actu web / La voix du Nord - 22/02/2016

VOIR TOUS LES ARTICLES

VOIR LES DOSSIERS ARCHIVÉS
des Bonnes nouvelles de l'industrie

SEPEM INDUSTRIES SUR LE NET 1200 fournisseurs dans tous les domaines

Je visite le salon virtuel

pub

MyFactoryPlace