L'interview du jour

Les 25 start-up qui représentent la France au CES, par secteur

Réalité augmentée, énergie, objets connectés... découvrez la liste des 25 start-up sélectionnées par Business France pour le CES 2018.

Rendez-vous incontournable de la tech... Pour la cinquième année consécutive, Business France présentera le meilleur de la French Tech au CES (Consumer Electronics Show) de Las Vegas.

Après avoir reçu plus d'une centaine de candidatures, l'institution vient de dévoiler les 25 pépites françaises qui exposeront au French Tech Pavillon, du 9 au 12 janvier 2018. Dans la liste, on retrouve des startups spécialisées dans l'énergie, la réalité augmentée ou encore les objets connectés.

Les quatre start-up de l'énergie :

> Energy Square

Fondée en 2015, par Timothée Le Quesne et Daniel Lollo, tout juste diplômés d'une école d'ingénieurs, Energysquare est de retour à Las Vegas. Pour démarrer, les deux entrepreneurs ont lancé une campagne de crowdfunding sur Kickstarter qui leur a permi de lever 30.000 euros. Avec cet argent, ils ont financé la production de modules de leur recharge sans fil par conduction. En clair, l'outil ressemble à un ruban adhésif qui se colle aux dos des smartphones ou tablette pour conduire la recharge sans fil une fois placé sur la plaque adéquate.

> Green Creative

Après une levée de fonds de 2 millions d'euros en 2016, Green Creative présente son robot de tri intelligent. Comment ça marche ? La poubelle ultra design et intelligente reconnaît les emballages des cannettes, bouteilles et les compacte. La start-up, capable d'avaler 200 bouteilles, 500 canettes et 500 gobelets a été cofondée en 2010 par Lucile Noury et Rémi Gomez, deux ingénieurs de l'Ensam, pour imaginer des solutions révolutionnaires de recyclage et de valorisation des déchets.

> Lancey Energy Storage

Grâce à son intelligence et à sa batterie qui se charge en heures creuses et l'alimente en heures de pointe, Lancey garantit un chauffage sur-mesure, tout en permettant de réduire les charges. L'an dernier, la startup Lancey Energy Storage a reçu le prix “Vitrine de l'innovation” au salon Pollutec.

> R-Pur

R-pur est un masque anti-pollution spécialement conçu pour les utilisateurs de deux roues, fabriqué en France. Il permet de respirer un air pur en filtrant les particules toxiques comme le diesel, les pollens.

Les cinq spécialistes de la réalité augmentée :

> Unistellar

Unistellar est de retour à Las Vegas ! Ce télescope dispose d'une interface de réalité augmentée et d'un amplificateur de lumière qui, selon l'un de ses concepteurs, Laurent Marfisi, DG d'Unistellar, « transcende la qualité d'observation. » L'objectif des fondateurs est de populariser l'astronomie.

> Hap2U

Hap2U développe une technologie qui permet de générer une sensation de toucher sur les écrans tactiles. L'usager peut ainsi ressentir physiquement la présence d'un bouton ou d'une molette. Cette start-up grenobloise qui a levé près de 550.00 euros, en 2016 vise différents marchés dont l'automobile, le mobile, le e-commerce et les jeux.

> eXens

eXens présente une cabine qui permet de générer presque instantanément le double digital d'un individu. Les utilisateurs pourront par exemple simuler des transformations physiques, changer de look, essayer virtuellement un vêtement ou jouer avec leur avatar dans un jeu.

> Timescope

Timescope, une borne de réalité virtuelle qui permet d'admirer un endroit comme si vous y étiez. D'où vient l'idée ? En 2010, Adrien Sadaka et Basile Segalen visitent Pompéi, mais repartent avec une légère déception. Et trois ans plus tard, ils lancent le projet.

> AirNodes

Anna est un miroir intelligent, conçu et fabriqué par le bureau d'étude AirNodes. Ce miroir sans tain permet de réfléchir l'image des personnes qui s'y regardent, tout en laissant passer la lumière de l'écran qui diffuse les informations en arrière-plan.

Une forte présence des objets connectés

> Miraxess

Sept ans après la présentation du Lapdock de Motorola, Miraxess a créé Mirabook, une extension qui permet de transformer son smartphone en un véritable PC portable. Pour cela, il utilise une application et une coquille vide à laquelle se connecte le smartphone.

> Snips

Cofondée en 2013 par trois chercheurs français et dirigée par Rand Hindi, lauréat du prix du MIT, Innovators Under 35, en 2014, Snips est une plateforme vocale dédiée aux objets connectés. Elle permet aux entrepreneurs et aux entreprises de mettre un assistant vocal dans leurs produits.

> Blade

Fondée en 2015 par Emmanuel Freund, Acher Criou et Stéphane Héliot, la start-up Blade va présenter « Shadow », un PC haute performance hébergé dans le cloud. Comment ça marche ? Il suffit de brancher un boîtier ou un appareil comme un smartphone ou une tablette dédiée à l'ordinateur et d'être équipé d'une connexion Internet très haut débit pour transformer le « Shadow » en PC haut de gamme. En juin 2017, la  start-up a levé près 51 millions d'euros.

> Vandelay

Vandelay présente Lokly, une clé USB sécurisée. Grâce à l'application smartphone, elle permet de contrôler l'accès à ses données et de transférer des fichiers de clé à clé sans PC. Plus besoin de craindre le vol ou la perte : les données sont chiffrées et le smartphone lance une alerte en cas d'oubli.

>  Love box

Love box est un concept imaginé par Jean Grégoire, un Grenoblois parti faire ses études aux États-Unis. Au cours de son voyage, il a eu l'idée d'un nouveau moyen de communication destiné aux amoureux : la boîte à amour connectée à offrir à une personne pour lui envoyer des messages d'amour.

> Shapeheart

Cette start-up française innove désormais avec un concept de brassard connecté : Shapeheart. « C'est le même capteur qu'une montre, mais il permet d'obtenir des mesures beaucoup plus précises, car il est porté plus près du tronc et de façon plus ajustée », explique Antoine Schwoob, cofondateur de Shapeheart sur le site 01net.

Les start-up du bien être :

> Melomind

Melomind a déjà été présenté au CES en 2015. Il s'agit d'un système composé d'un casque audio couplé à une application mobile. Le but ? Aider la personne à se relaxer grâce à une solution d'entraînement cérébral à la relaxation composé d'un casque audio EEG - méthode d'exploration cérébrale - et d'une application de coaching 100% personnalisé.

> Caveasy

Caveasy est une cave à vin connectée. Cette start-up propose un rangement intelligent pour bouteilles de vin. C'est aussi une solution de gestion de cave connectée qui facilite la vie des amateurs de vin. Elle peut être paramétrée à la bonne température, et vous permet de savoir exactement où chaque bouteille est rangée.

> Romy-Paris

Un « assistant de beauté connecté » sait tout de vous ! Lancé par la start-up Romy-Paris, Figure associe les capsules de principes actifs (hydratants, anti-âge...) à une base crème ou sérum et élabore pour vous la dose de produit adaptée.

> Aurasens

Anciens collègues à l'IRCAM (2005), Olivier Zeller et Nicolas Leroy ingénieurs et musiciens se sont associés dix ans plus tard pour développer Aurasens. Son objectif ? Créer des sensations tactiles musicales pour amplifier l'expérience de la musique.

Les start-up dédiées aux enfants

> Joy

Joy, une montre connectée qui encourage les enfants à lire et à réaliser des tâches quotidiennes. En début d'année, la start-up a levé 1.5 millions de dollars.

> Team8

Team8 est une montre connectée pour enfants de 5 à 12 ans, avec laquelle ils peuvent créer leur propre super-héros et les faire s'affronter, ou s'en servir dans divers jeux. Pour cela, l'enfant doit avoir une activité physique régulière. Elle intègre aussi des alertes, la localisation ou des SMS.

> MainBot

MainBot a créé Winky, un robot modulaire et intelligent destiné aux enfants de 7-10 ans combinant contenus éducatifs et comportements affectifs. La morphologie de Winky en fait un objet particulièrement apprécié des plus jeunes, avec qui il peut communiquer grâce à son langage corporel dédié, ses expressions oculaires conceptualisées et son métalangage émotionnel.

Et celles qui s'intéressent aux animaux :

> Camtoy

La startup française Camtoy développe un petit robot qui permet de surveiller son chien à distance. Laïka est équipé d'une caméra, d'un microphone et d'un haut-parleur pour permettre une interaction à distance avec votre animal, et même d'un lanceur de friandises. Il devrait sortir au printemps 2018 au prix d'environ 300 euros pour le robot seul, et 400 euros avec une base de rechargement en plus et un traqueur, à fixer au collier du chien, pour permettre le mode autonome du robot.

> Catspad

Avec leur « distributeur- gamelle » connectée, les frenchies de Catspad veulent nous aider à mieux gérer l'alimentation de nos animaux de compagnie. En détectant la puce vétérinaire ou le médaillon Catspad, cet assistant permet de gérer la consommation des différents chats du foyer via son smartphone. Le Catspad peut stocker jusqu'à un mois de nourriture pour un chat.

> Jagger & Lewis

Comment prendre des nouvelles du chien ? C'est l'idée de Jagger & Lewis qui  a créé le premier collier intelligent pour chien, qui permet de comprendre le comportement de votre toutou. Grâce à leur technologie, ils sont en mesure de connaître la qualité de son sommeil, mesurer et réduire le stress de votre chien ou savoir s'il est hyperactif ou anxieux.

Source : Actu web / Article des Echos – Fabiola Dor (29/10/2017)

Lire l'article original : suivez ce lien...

VOIR TOUS LES ARTICLES

VOIR LES DOSSIERS ARCHIVÉS
des Bonnes nouvelles de l'industrie

SEPEM INDUSTRIES SUR LE NET 1200 fournisseurs dans tous les domaines

Je visite le salon virtuel

pub

MyFactoryPlace