L'interview du jour

La Minut’Rit « Le service gagnant » pour les entreprises

 Une conciergerie d'entreprise innovante, expérimentée qui valorise les savoir-faire locaux et surtout qui facilite la vie des salariés de l'Industrie...

La Minut'rit, c'est tout ça à la fois. Véritable bulle d'oxygène au coeur de l'usine, ce nouveau service devrait bouleverser les habitudes des employés et des dirigeants. Rencontre avec Antoine Tauvel, co-fondateur de la Minut'rit, lauréat du Réseau Entreprendre. Il nous livre avec passion les clés du succès, de ce nouveau métier qui séduit de plus en plus d'entreprises françaises.

A quoi sert exactement une conciergerie d'entreprise et comment fonctionne-t-elle ?

Antoine Tauvel : L'objectif de la Minut'Rit, comme son nomme l'indique, est de donner le sourire aux salariés. Comment ? En leur proposant un ensemble de prestations qui leur simplifie le quotidien. Déposer leur linge pour le pressing, la cordonnerie, leur livrer des paniers de produits fermiers locaux, du pain ou leur trouver un système de garde d'enfants adapté, voire faire réparer et nettoyer leur véhicule sur le parking de leur entreprise... et tout cela en payant moins cher qu'en allant directement en magasin. Notre rôle est de trouver le meilleur prestataire en local pour chaque besoin.

Concrètement comment ça se passe ?

Antoine Tauvel : L'entreprise souscrit à un abonnement. En ce qui concerne les tarifs, cela dépend de la taille de l'entreprise. La plupart de nos abonnements sont compris entre 500 et 4000 euros par mois, en fonction du temps et de la fréquence d'ouverture de la conciergerie. L'idée est de permettre aux employés de trouver un meilleur équilibre entre leur vie professionnelle et leur vie privée.

Généralement, nous nous installons dans un local mis à disposition par l'entreprise à proximité de la sortie de l'usine, du restaurant ou de la salle de pause et les employés passent directement nous voir ou utilisent notre application sur leur  smartphone pour commander.

Comment est né ce projet ?

Antoine Tauvel : C'est un véritable projet de vie. Cécile mon épouse et moi-même étions respectivement étudiants en école de commerce et en droit. A l'issue de nos études, nous tenions à travailler ensemble. La CCI du Havre proposait un projet de Conciergerie. Nous l'avons entièrement modelé et adapté à la Région et à nos valeurs, et nous avons remporté plusieurs concours de création d'entreprise, ce qui nous a poussé à nous lancer pour de bon.

En installant au Havre notre conciergerie nous voulions aussi changer l'image de l'Industrie qui reste un milieu très masculin. Même si les moeurs évoluent, ce sont quand même les femmes qui se chargent de l'organisation du foyer (courses, recherche de nounou, etc.). En offrant aux femmes un système de services adaptés, nous contribuons ainsi à une meilleure parité dans les entreprises et le recrutement des femmes dans l'Industrie du Havre est ainsi facilité.

Pouvez-vous nous citer un exemple d'entreprise industrielle pour laquelle vous intervenez ?

Antoine Tauvel : Actuellement, nous avons une de nos franchisés qui s'est installée chez Valéo à Angers, entreprise dans laquelle les salariés assemblent des optiques pour les grands groupes de l'industrie automobile. Elle a implanté sa conciergerie au coeur de l'usine, tout près de la salle de pause.

Chaque jour, les salariés passent à proximité et peuvent ainsi se fournir en pain frais, en viennoiserie et paient moins cher qu'à l'extérieur de l'usine.  Chez Valéo,  nous en sommes à plusieurs centaines de commandes par mois alors que la conciergerie n'a commencé sur le site qu'en janvier 2015. Toutes les semaines de nouveaux salariés s'inscrivent pour bénéficier de la Minut'Rit sur leur lieu de travail.

Une entreprise qui pratique les trois-huit ou les quarts peut donc elle aussi bénéficier d'une conciergerie ?

 Antoine Tauvel : Oui bien entendu, nous adaptons notre temps de présence et le fixons notamment sur les changements de quart, pour que ceux qui arrivent et ceux qui partent puissent profiter de nos services.

C'est aussi valable pour les cadres qui sortent de réunion tardivement, ils ont eux aussi accès à nos prestations. Nous pouvons faire livrer des repas ou des sandwichs, ce qui est appréciable lorsqu'on ne peut pas manger facilement. Autre service très utile pour ceux qui ont des horaires décalés : déposer leurs documents administratifs en Préfecture ou en mairie, pour une carte grise ou l'obtention d'un visa par exemple.

Finalement le salarié n'en retire que des bénéfices ?

Antoine Tauvel : Oui, pour lui c'est un gain de temps évident, une autre manière de consommer en découvrant des produits locaux bio ou raisonnés et surtout un véritable gain financier car nous sommes moins chers que les magasins locaux !

Comment faites-vous alors, pour proposer des tarifs aussi avantageux ?

Antoine Tauvel : La Minut'Rit  ne prend aucune commission sur ce qu'elle propose. Si un salarié achète une baguette de pain à 1 euro, cette somme ira directement au boulanger. Nous avons choisi un grand nombre d'entreprises partenaires qui nous font confiance et comme nous commandons des volumes importants, nous pouvons avoir des tarifs avantageux. Nous travaillons uniquement avec le tissu local, les artisans, les entreprises d'insertion et les ESAT. 

La mise en place d'une conciergerie apparait donc comme un véritable levier de gestion des ressources humaines ?

Antoine Tauvel : En effet, la conciergerie contribue à une meilleure productivité et elle améliore l'image de l'entreprise qui joue alors un véritable rôle social !

Les entreprises profitent aussi de nos services lorsqu'elles proposent par exemple des opérations pour l'accueil des nouveaux arrivants. Expérimenté chez Safran, ce programme d'accueil permet aux nouveaux salariés de bénéficier d'informations sur le fonctionnement de nos services et ainsi de recourir à des aides logistiques pour leur installation dans la région, de trouver une solution de garde pour leurs enfants, etc.

Aujourd'hui, vous semblez avoir fait les bons choix, d'autres projets sont en cours ?

Antoine Tauvel : Nous sommes ravis parce que 100% des entreprises avec lesquelles nous travaillons nous font confiance et renouvellent leur abonnement. Nous accueillons également deux nouveaux franchisés et de nouveaux clients.

De plus petites entreprises s'intéressent dorénavant à nous et c'est très bien, car tous les salariés ont besoin d'aide pour gérer ce quotidien qui ne cesse de s'accélérer. Côté projets : nous lançons 2 nouveaux services, un que nous avons mis en test cette année et qui a très bien fonctionné : la livraison de fournitures scolaires, avec des produits en moyenne 20% moins chère qu'en grande surface.

Autre service qui devrait plaire à bon nombre de salariés : la livraison de leur sapin de Noël directement sur le parking de leur usine !

Interview réalisée pour les BNI par Stéphanie VERGEZ

VOIR TOUS LES ARTICLES

VOIR LES DOSSIERS ARCHIVÉS
des Bonnes nouvelles de l'industrie

SEPEM INDUSTRIES SUR LE NET 1200 fournisseurs dans tous les domaines

Je visite le salon virtuel

pub

sepem marketing direct