L'interview du jour

L’E-fan : l’avion silencieux qui fait grand bruit !

 

Télé, radio, magazines... le nouvel avion électrique d'Airbus Group au look futuriste a fait la Une de la presse ce mois-ci. On pourrait se demander ce qui a motivé un tel enthousiasme.

Un service de communication performant ? Certainement, mais il faut surtout y voir ici une impression de « grand changement ». Comme le précise Agnès Paillard, (Chef de projet VoltAir SAS, filiale d'Airbus Group, créée pour l'occasion), « Toutes proportions gardées, on a l'impression qu'une page de l'Histoire de l'aéronautique se tourne ! ». Ce magnifique projet français industriel donne tout à coup, à chacun, l'impression qu'il se passe encore en France de jolies choses. Rencontre avec Agnès Paillard, à la tête de ce mouvement de pionniers.

L'E-Fan est l'un des 34 projets de "La nouvelle France industrielle", lancé en 2013 par le gouvernement, il vient de réussir avec succès son 1er vol test le 25 avril à l'aéroport de Bordeaux-Mérignac, ce projet est né comment ?

Le projet E-Fan (équipé de deux fans carénés, d'où son nom) est né au salon du Bourget il y a quelques années. C'est le prolongement d'une coopération amorcée entre EADS (aujourd'hui Airbus Group ndlr) et Aero Composites Saintonges (ACS) petite start-up installée à côté de Royan sur le Cri-Cri.

Ce tout premier quadrimoteur de voltige tout-électrique au monde avait une autonomie de 20 minutes. Didier Esteyne l'architecte d'ACS a refait ses calculs et a réussi à concevoir avec l' E-fan un biplace avec une autonomie d'environ 45 minutes-1heure.

Quels choix techniques avez-vous adoptés ?

L'avion vole grâce à une propulsion électrique assurée par 2 moteurs entraînant des hélices propulsives (8 pales) carénées. Les moteurs sont alimentés par une série de batteries au lithium-ion polymère.

Le système de recharge met actuellement 2 heures, nous aimerions à terme arriver à 45 minutes. Nous allons donc nous rapprocher des entreprises qui fabriquent des recharges rapides notamment celles qui produisent pour l'industrie automobile. Maintenant que les essais sérieux sont réussis, nous allons passer à un avion de série avec un autre type de moteur.

Pour Arnaud Montebourg « C'est le miracle d'un avion qui fait le bruit d'un sèche-cheveux domestique et ne consomme pas une goutte de kérosène », ces caractéristiques vont être déterminantes pour son avenir ?

En effet, comme cet avion est très silencieux, nous le destinons à la formation des pilotes d'avion de tourisme dans les aéroclubs. Généralement, ces apprentis-pilotes pratiquent essentiellement le week-end, s'éloignent assez peu et provoquent donc des nuisances sonores très gênantes pour les riverains des aérodromes. Avec l'E-fan le bilan bruit sera bien plus favorable et le bilan carbone également car il est aussi exempt de toute émission de CO2.

Airbus Group va donc créer une usine d'assemblage ?

Oui, à Mérignac en bordure de l'aéroport, on se donne un an pour finaliser tout ça. Avec pour objectif de sortir 10 avions E-fan par an au début, pour atteindre 80 dans 10 ans. Voltair SAS sera associée avec des fournisseurs locaux (PME, ETI, grands groupes) Cela devrait créer plusieurs centaines d'emplois dans la région.

Les avions qui sortiront de cette usine seront un peu différents de l'e-fan présenté aujourd'hui qui est assemblé avec des pièces "sur étagères", c'est-à-dire non conçues spécifiquement pour cet appareil.

En conclusion, vous qui êtes au coeur de l'Industrie française, quand François Hollande dit "Ce sont les pays qui ont une politique industrielle qui ont une grande industrie", vous êtes d'accord avec cela ?

Oui parfaitement. On a vécu, toute une période en faisant comme si on pouvait s'en passer. Mais on voit bien que ce n'est pas possible. La France est un grand pays de recherche et on a une transformation de cette recherche décevante. Il faut allier la technologie à l'industrie et travailler ensemble collectivement.

IL est aussi de bon ton de donner plus souvent la parole aux industriels, qu'on les valorise mieux.... Ce sont eux qui sont sur le terrain. Ce sont eux les experts dans leur domaine et ils ont souvent des messages enthousiasmants ou captivants sur leur métier avec des projets concrets et innovants.

L'E-Fan...

Avion biplace 6 mètres de long, 9,5 m d'envergure.
Propulsion 100 % électrique, Batteries au lithium logées dans les ailes
Autonomie 1 heure environ

En savoir plus sur l'E-fan : cliquez ICI...

Agnès Paillard

Chef de projet Voltair SAS, 100 % filiale Airbus Group.

Présidente de l'Aerospace Valley http://www.aerospace-valley.com/, qui fédère l'industrie, la recherche et les collectivités autour de l'aéronautique et de l'espace en Aquitaine et en Midi-Pyrénées.

Aerospace Valley

Le pôle de compétitivité mondial Aerospace Valley associe les régions Midi-Pyrénées & Aquitaine, constituant ainsi le premier bassin d'emplois européen dans le domaine de l'aéronautique, de l'espace et des systèmes embarqués :

130 000 emplois industriels

1 600 établissements

1/3 des effectifs aéronautiques français, plus de 50% dans le domaine spatial

8 500 chercheurs

2 des 3 Grandes Ecoles françaises aéronautiques et spatiales

crédit du photographe : Remy Gabalda.

Propos reccueillis par Stéphanie Vergez, pour les BNI.

 

VOIR TOUS LES ARTICLES

VOIR LES DOSSIERS ARCHIVÉS
des Bonnes nouvelles de l'industrie

SEPEM INDUSTRIES SUR LE NET 1200 fournisseurs dans tous les domaines

Je visite le salon virtuel

pub

sepem marketing direct