L'interview du jour

Inventions et découvertes - Les produits grand public

1770. La gomme, selon une légende, en 1770, par Edward Nairne, un ingénieur anglais. La pratique était d'enlever les taches d'encre avec de la mie de pain. Un jour, par inadvertance, Edward Nairne aurait confondu le pain avec un morceau de résine d'hévéa. Et il fut surpris par le résultat. Fier de sa découverte, il se serait lancé dans le commerce des premières gommes naturelles au prix de 6 shillings l'unité.

1816. La draisienne (qui donnera naissance au vélo), à la suite d'un incroyable concours de circonstances : l'explosion du volcan Tambora en Indonésie en 1815, et en 1816, un nuage de cendres sur le monde entier, une année sans été aux États-Unis, en Europe et en Allemagne, et pas de fourrage. Karl Drais, pour ménager son cheval, imagine d'équiper de roues un cheval de bois d'école d'équitation.

Il n'en garde que l'essentiel, cela devient la draisienne dont le guidon, à l'origine, est fixe. Sur la ligne droite Mannheim-Schwetzingen, il réalise vite son record : 14,4 km en 1 heure, le 12 juillet 1817. C'est par hasard, voulant aller de Gernsbach à Baden-Baden par une route sinueuse qu'il découvre que le guidon orientable lui sert à se diriger mais, plus que cela, à conserver l'équilibre par une dynamique encore mal expliquée aujourd'hui (mais qui n'est pas l'effet gyroscopique). Ce sera le sport à la mode aux États-Unis (Philadelphie, New York) durant l'été 1819.

1839. Le daguerréotype par Louis Daguerre. Au début de ses expériences, les clichés de Daguerre étaient très pâles et disparaissaient au bout de quelques heures. Un jour, il rangea une des plaques d'exposition dans un placard. Plusieurs jours plus tard, en la cherchant, il se rappela l'endroit et demeura surpris du changement sur la plaque. L'image s'était intensifiée. Il chercha donc à comprendre le processus.

Il s'interrogea si les assiettes dans le placard avait un effet, de par leur composition et leur revêtement chimique. Il retenta l'expérience en enlevant une à une les assiettes jusqu'à la dernière. Même vide, le vaisselier fonctionnait encore. Il remarqua quelques taches de mercure sur l'étagère, et comprit que c'était la vapeur de mercure qui était à l'origine de l'intensification de l'image. Il rendit ainsi hommage à son ami défunt et chercheur avec lui de la photographie, Nicéphore Niépce.

1877. Le phonographe par Thomas Edison. Il cherchait à améliorer le transmetteur de son télégraphe quand il remarqua que le mouvement du ruban de papier dans celui-ci produisait un bruit ressemblant à des mots. Il expérimenta aussitôt sur un cylindre recouvert d'une feuille d'étain. À sa surprise, le cylindre enregistra son message « Mary had a little lamb ».

1941. Le Velcro découvert par Georges de Mestral. En se promenant dans les bois, l'ingénieur suisse observa que la bardane s'accrochait à son pantalon de velours. Intrigué, il regarda de plus près la forme des crochets de la plante et les boucles du tissu de son pantalon. Ainsi, il inventa le Velcro, dont le nom est le raccourci pour signifier « VELours CROchet ».

1945. Le four à micro-ondes. Inventé par l'Américain Percy Spencer. Cet ingénieur physicien travaillait chez Raytheon, l'un des leaders mondiaux dans les équipements de radars. En arrêt momentané devant le composant clé d'un radar, le magnétron, en fonctionnement, il s'aperçut que la barre de chocolat au lait, une Mr. Goodbar, qu'il avait placée par inadvertance dans la poche de sa chemise, avait commencé à fondre.

Il en déduisit que les tubes utilisés pour les radars produisaient de la chaleur. Pour en être sûr, il approcha un sac rempli de grains de maïs. Ces derniers éclatèrent rapidement pour se transformer en pop-corn. Il déposa alors le brevet du micro-ondes, le 8 octobre 1945. Le micro-ondes porta à ses débuts le nom de « Radarange » en 1954. Lourd et plutôt cher, il était d'abord destiné aux cuisines d'hôpitaux, aux cantines militaires et à la restauration collective (chemin de fer, bateaux). Il mesurait alors 2 m de haut.

Source : actu web / Wikipedia

VOIR TOUS LES ARTICLES

VOIR LES DOSSIERS ARCHIVÉS
des Bonnes nouvelles de l'industrie

SEPEM INDUSTRIES SUR LE NET 1200 fournisseurs dans tous les domaines

Je visite le salon virtuel

pub

MyFactoryPlace