L'interview du jour

Innotec, une société qui va faire couler beaucoup d’encre !

 Fabricant, recycleur de cartouches laser remanufacturées, au coeur d'une économie circulaire*, récompensée pour ses engagements solidaires et responsables... Innotec est une entreprise française qui a placé l'Humain au coeur de ses décisions et cela lui a plutôt bien réussi. Rencontre avec Leon Ladeur, son tout jeune Président qui nous prouve qu'engagement, respect des valeurs et chiffres d'affaires ne sont pas incompatibles.

Sepem : Félicitations ! Vous venez de recevoir il y a quelques mois, le trophée du Projet RSE le plus innovant d'une PME. Qu'est-ce que cela signifie exactement ?

A la demande de nos clients, nous avons candidaté en octobre dernier à « La 1ère Nuit de l'Entreprise Solidaire et Responsable ».  Ce sont nos clients qui ont insisté pour faire reconnaitre nos méthodes de travail et notre engagement ! Et c'est ce qui compte vraiment pour nous. J'essaie aujourd'hui, de poursuivre l'objectif de Monsieur Vermeloux à qui j'ai succédé : travailler dans un respect absolu des règles environnementales, faire fabriquer un produit par nos opérateurs dans les conditions optimales et tenir nos engagements jusqu'au bout.

Pourquoi avez-vous obtenu ce prix précisément ?

Nous avons présenté la conception de notre site de production spécialement conçu pour la manipulation du toner (poudre extra volatile de 8 microns); d'un point de vue performance énergétique mais également sur la valeur sociale qui y est associée, c'est une véritable innovation ! Dans notre usine, personne ne porte de masque car nous avons mis en place un système d'aspiration unique qui évite cela. Notre usine a été dessinée par et pour les opérateurs.  Les employés travaillent donc dans de très bonnes conditions et c'est ce qui nous importe avant tout.

Visitez l'usine en images, comme si vous y étiez >> CLIQUEZ ICI..

Il semble que la crise ne vous affecte pas, c'est plutôt une bonne nouvelle ?

En effet, dans notre secteur celui de la cartouche recyclée, quand les choses vont bien, on vend bien, comme tout le monde et quand la situation économique est plus difficile on vend encore plus, car la cartouche recyclée permet de réaliser une économie par rapport à une cartouche de marque constructeur (30 à 40 %). Donc dans tous les cas de figure, on vend ! Ce qui nous permet aujourd'hui, d'assurer chaque année, une augmentation de notre chiffre d'affaire. Même s'il ne progresse que de 10% ce qui compte c'est qu'il augmente continuellement.

Cela signifie aussi que les acheteurs ont décidé d'opter pour du recyclé, il s'agit d'une réelle prise de conscience ou juste un choix de prix ?

L'acheteur Français commence sérieusement à prendre conscience de l'importance du choix du consommable qu'il utilise et des conditions dans lesquelles celui-ci est fabriqué. Pour nos cartouches, de la collecte à la livraison du produit fini, nous mettons tout en oeuvre pour limiter les impacts environnementaux, tout en garantissant une cartouche de très grande qualité, une qualité équivalente à une cartouche de marque constructeur.  Nous ne pouvons pas comparer nos prix avec ceux d'autres fabricants de cartouches laser recyclées, car INNOTEC est le seul fabricant à assurer la totalité de sa production sur le territoire, et à être responsable à 100% des déchets qu'il génère... en privilégiant leur revalorisation. Notre usine est d'ailleurs notre meilleur outil de vente, le taux de transfert des visites de nos clients est supérieur à 60%.

Vous produisez actuellement 15 000 cartouches par mois, si les choses continuent comme cela vous allez devoir investir dans de nouvelles machines ?

Non, si on vend 500 cartouches supplémentaires par mois,  cela représente une embauche d'un opérateur. C'est le travail des hommes, leur expertise, leur formation interne qui permettent d'assurer et de maintenir la qualité de nos produits. C'est ce qui fait de nos cartouches des produits très performants ! Pour vous donner un ordre d ‘idée, souvent lors des tests de contrôle, on pratique un échantillonnage, mais chez nous, toutes les cartouches, qui sortent, sans exception, sont testées sur une imprimante. Et si elle a un défaut, on essaie de comprendre à quel moment il y a eu un dysfonctionnement et si c'est une erreur humaine nous renforçons la formation de l'opérateur concerné.

L'avenir vous le voyez comment ? D'autres bonnes nouvelles à nous annoncer ?

Sur un marché fortement concurrencé par des produits « exotiques » et de contrefaçons avec des stratégies de pénétration agressives du marché, je dirai qu'avec nos cartouches haut de gamme, nous sommes sereins. Grâce à notre filiale PROXL, chargée de la collecte et de la distribution, nous maîtrisons la chaîne de bout en bout et nous allons poursuivre nos investissements dans la collecte et le traitement des déchets. Nous allons également déplacer notre centre de tri et l'installer à Lunel. Au plus tard, dans 23 mois tout sera rassemblé sur le même site.

D'autres projets à nous annoncer ?

Nous allons investir dans la formation, la recherche et le développement. Aujourd'hui,  nous proposons 600 références de cartouches laser. Mais nous avons décidé d'élargir note gamme. On va rester dans l'impression,  en développant le recyclage des consommables d'imprimante. Nous avons  les hommes compétents et les postes de travail adaptés donc, c'est idéal !

 Quelques chiffres :

 

  • INNOTEC c'est 65 salariés (dont 23 pour la filiale PROXL)
  • Un site de production de 3000 m2
  • 9 millions de CA
  • 10% de croissance
  • Près de 600 références produits
  • 20ème année d'expérience
  • 220 tonnes de déchets revalorisés/an

 

*Economie circulaire : expression générique qui désigne  un concept économique inscrit dans le cadre du développement durable et qui s'inspire des notions d'économie verte, d'économie de l'usage ou de l'économie de la fonctionnalité, de l'économie de la performance et de l'écologie industrielle (laquelle veut que le déchet d'une industrie soit recyclé en matière première d'une autre industrie ou de la même). Son objectif est de produire des biens et services tout en limitant fortement la consommation et le gaspillage des matières premières, et des sources d'énergies non renouvelables. 

Propos reccueillis pour SEPEM / Les BNI, par Stéphanie VERGEZ

VOIR TOUS LES ARTICLES

VOIR LES DOSSIERS ARCHIVÉS
des Bonnes nouvelles de l'industrie

SEPEM INDUSTRIES SUR LE NET 1200 fournisseurs dans tous les domaines

Je visite le salon virtuel

pub

sepem marketing direct