L'interview du jour

25 projets qui prouvent que l’intelligence artificielle sera partout en 2027

Jusqu'à quel point nos vies vont-elles être bouleversées par l'intelligence artificielle ? Le magazine Inverse s'est penché sur la question et a trouvé 25 arguments pour affirmer que, dans à peine 10 ans, l'intelligence artificielle sera suffisamment banalisée pour faire partie de tous les aspects de nos vies.

Ces dix dernières années, l'intelligence artificielle a transformé le monde subtilement mais profondément. Mais cela n'a rien à voir avec ce qui nous attend dans la prochaine décennie au regard des innovations actuellement développées. La reconnaissance vocale intégrée à tous les smartphones n'était qu'un test. Dans les dix prochaines années, l'IA fera davantage de progrès que dans les 50 années passées. Avec des innovations rapidement applicables aux entreprises, à la politique et dans nos vies personnelles, l'influence de l'IA touchera bientôt à toutes les facettes de nos vies. Voici 25 innovations surprenantes qui prouvent que nos vies et notre société seront bientôt changées à jamais par l'intelligence artificielle.

25. Cuisiner

La cuisine est parfaitement adaptée à l'IA, puisqu'il ne s'agit que de savoir comment combiner une liste d'ingrédients de différentes manières et selon différents dosages. Des produits à l'image de Hello Egg permettent non seulement de trouver et réaliser des recettes plus facilement mais aussi de surveiller ses habitudes alimentaires pour manger plus sainement. Certes, certaines expériences impliquant l'IA dans la conception de repas n'ont pas été concluantes mais n'oublions pas qu'IBM s'est entre-temps saisie du sujet et que Chef Watson ne manquera pas de nouvelles idées.

24. Faire les boutiques

Ce n'est pas encore tout à fait au point mais l'idée d'Amazon de rendre le shopping en magasin moins compliqué que le shopping en ligne n'est possible que grâce à l'IA qui se cache derrière ce projet. Les algorithmes de shopping en ligne se trouvent à la pelle aujourd'hui mais le fascinant projet de Pinterest pourrait étendre l'idée au monde réel. La prédiction va également jouer un rôle plus important que jamais, puisque d'Etsy à Amazon lui-même, tous les vendeurs utilisent l'IA pour suggérer le produit parfait aux clients et s'assurer en direct auprès de l'entrepôt que ce produit est disponible.

23. Payer

Aussi ridicule soit son nom, la technologie “Pay With Your Face” pourrait bien constituer une formidable économie de temps. Le développement des algorithmes de reconnaissance faciale seront bientôt suffisamment rapides et bon marché pour supporter des millions de transactions quotidiennes. Et le machine learning pourra apprendre à un ordinateur à reconnaître plus que des visages. Wells Fargo et d'autres envisagent de sécuriser certaines transactions financières grâce à l'analyse de la voix de l'utilisateur.

22. Diriger une entreprise

OK, c'est difficile de faire confiance à quelqu'un qui pense sincèrement que le terme “Pay with your face” peut cartonner. Mais le discours du fondateur d'Alibaba Jack Ma présente un aspect qui force l'admiration : dans les prochaines décennies, les meilleurs patrons au monde pourraient bien être des robots. Si le management consiste à repérer et affecter les talents, alors l'IA pourrait bien être capable de le faire. Mais certains, à l'instar de Nell Watson du think tank Singularity University, pensent au contraire que l'émergence de l'IA rendrait les gens tellement capables de s'organiser que leurs propres managers deviendraient moins importants.

21. Choisir un rencard

Il s'agit d'une tâche tout à fait différente de la drague, même si avec un algorithme suffisamment performant, cela soit également bien plus facile. L'idée est que l'IA vous connaîtrait si bien qu'elle pourrait swiper sur Tinder à votre place. Sean Rad, le président de Tinder, a récemment déclaré que l'entreprise souhaitait que l'application soit capable de détecter que l'utilisateur cherche une activité pour pouvoir déclencher une notification qui dirait “Il y a une fille au bout de la rue qui pourrait vous attirer. Vous lui plaisez aussi. Elle est disponible demain soir. On sait que vous aimez tous les deux le même groupe de musique et il joue à ce moment-là : est-ce que vous voulez qu'on vous achète des tickets ?“

 20. Draguer

C'est difficile de rester dans le game et certains ont simplement besoin d'entraînement. Même si l'IA ne remplacera (heureusement) jamais l'interaction humaine, elle offrira bientôt un bon aperçu de ce que cela donnerait. Les chatbots foisonnent et présentent la possibilité de s'exercer à des interactions basiques avec le sexe opposé. Vous ne pensez pas que cela puisse marcher ? Cleverbot a déjà montré qu'il pouvait discuter avec succès avec un nombre non négligeable de femmes sur le site OKCupid.

 19. Assouvir ses besoins

C'est officiel et ça vient tout droit du site créé spécialement pour conquérir le marché de la future poupée gonflable : une intelligence artificielle de sexe très avancé se profile à l'horizon. La fameuse RealDoll débarque dans la ruée vers l'or des sexbots en créant un partenaire artificiel qui apprend du propriétaire pour créer une relation “réelle”. Cela donne l'impression que nous nous dirigeons vers le fantasme masculin de robots toujours en recherche de sexe... mais l'IA pourrait tout aussi bien être utilisée pour rendre les cyber-romances plus réalistes.

 18. Avoir un animal

L'intelligence artificielle ne remplacera pas de sitôt le fait d'élever un enfant. Mais celui d'avoir un animal ? La présence constante et loyale d'un ami à poils est parfois ce dont certains ont besoin et un compagnon artificiel pourrait même jouer de la musique relaxante en même temps. Non seulement les robots domestiques deviennent mignons, adorables et même vulnérables mais leurs esprits commencent à être capables de répliquer certains des aspects les plus déterminants de l'intelligence animale. Il ne s'agit pas seulement de fidélité : bientôt, l'IA grandira avec vous et créera un lien durable au fur et à mesure que sa personnalité évoluera sous vos yeux.

17. Faire, découvrir et critiquer de la musique

Pandora a depuis longtemps vendu au public l'idée selon laquelle les ordinateurs peuvent déconstruire une musique pour en extraire ses différents composants et ensuite analyser ces derniers pour trouver des musiques similaires. Ce qui est intriguant dans le futur de la musique dessiné par l'intelligence artificielle, c'est qu'avec les nouvelles technologies disponibles, les programmateurs n'ont plus besoin d'attendre les retours d'un auditeur : l'IA peut déjà suffisamment bien analyser la musique pour créer ses propres chansons, inspirées de la musique humaine. Et cette capacité à plonger au coeur des choses sera cruciale pour d'autres applications, par exemple Magenta, l'IA de Google, semble construire une compréhension très solide nécessaire à la création de programmateurs artificiels et même de critiques musicaux artificiels. 

16. Parier

L'essor de l'intelligence artificielle pourrait complètement bouleverser l'une des plus anciennes professions humaines : bookmaker. C'est une chose d'interdire le comptage des cartes au casino (que ce soit avec un cerveau biologique ou une intelligence artificielle) mais c'est un tout autre problème de restreindre les paris aléatoires. Comment un humain non aidé pourrait remporter un pari dans un monde où des analystes artificiels prendraient en compte chaque tir jamais effectué par un joueur de basketball ? L'intelligence artificielle peut construire ses propres prévisions fondées sur les données ou agréger celles des experts. Dans tous les cas, on peut se poser la question du futur des paris ou même d'activités qui requièrent des compétences plus complexes, comme le poker. A l'avenir, le seul moment où un humain pourra “battre” une machine dans un jeu de hasard pourrait bien être lorsqu'il joue... à une machine à sous.

 15. Analyser la politique

A l'heure actuelle, des intelligences artificielles travaillent à discerner ce qui se passe dans l'esprit de Donald Trump et à agréger intelligemment ses nombreuses gaffesdans un fil cohérent d'actualités. Avec la rébellion du public contre les informations biaisées, il pourrait être facile de glisser vers (ce qui semblerait être) une alternative moins biaisée. Comme toujours, les Japonais sont en avance sur le sujet des journalistes artificiels.

 14. Voyager en voiture

Elon Musk adore parler de ses road-trips en solitaire et il fait bien. En laissant les gens dormir pendant que leur voiture roule sur l'autoroute, les véhicules autonomes évitent d'avoir à prendre l'avion sur de courtes distances. C'est probablement l'avantage le plus recherché des voitures entièrement autonomes, davantage que le fait qu'elles réduisent les trajets domicile-travail quotidiens. Cela pourrait totalement changer la nature des voyages moyenne-gamme et permettre la création d'une nouvelle génération de travailleurs mobiles qui n'auront littéralement jamais besoin de se fixer où que ce soit.

 13. Rendre les embouteillages cool

Aujourd'hui, la plupart des gens sont conscients que les voitures autonomes vont considérablement réduire le temps passé dans les embouteillages. Mais quand les voitures entièrement autonomes arriveront sur les routes et permettront aux conducteurs de complètement oublier la route, c'est toute une nouvelle plage de la journée qui pourra être utilisée de manière productive. Ce qui constituait une obligation de 45 minutes passées à fixer le goudron ressemblera bientôt à une tranche de 20 minutes pendant laquelle il sera possible de lire un livre ou discuter avec ses amis. Dans la vidéo ci-dessus, nous pouvons voir comment des ingénieurs réfléchissent déjà à comment tirer parti de cette révolution des véhicules autonomes... qui n'a pas encore eu lieu.

 12. S'organiser

Les intelligences artificielles comme Siri ou le nouvel assistant de Google ont toujours a minima essayé d'aider leurs utilisateurs à organiser leurs différents rendez-vous. Mais ce n'est que récemment avec l'arrivée d'intelligences artificielles plus poussées que celles-ci ont vraiment réussi à faire davantage que simplement rappeler à l'utilisateur ses rendez-vous passés. Désormais, et encore davantage dans un futur proche, l'IA peut lire et comprendre vos conversations et en retirer les informations nécessaires à l'organisation de votre agenda. Si quelqu'un vous dit que vous devriez vous voir mardi prochain après le spectacle auquel vous vous rendez ensemble, les algorithmes de machine learning peuvent analyser ces références pour en comprendre leur sens et vous suggérer un point de rendez-vous à l'heure que vous prévoyiez.

 11. Faire ses devoirs

Il n'y a pas si longtemps, une intelligence artificielle a réussi à faire aussi bien que les humains à un test de mathématiques. Cela signifie qu'elle a lu et compris les questions par elle-même, même les diagrammes, ce qui montre que l'IA commence non seulement à être capable de résoudre des problèmes mais aussi à les définir. Les plus basiques ont déjà réussi à se frayer un chemin jusqu'à nos app stores. Dans les écoles du futur, cela n'aura plus aucun sens de donner ce type de devoirs.

 10. Etablir une stratégie sportive

Les stratégies des sports collectifs sont trop compliquées pour l'intelligence artificielle : cela a toujours été une idée communément partagée. Mais maintenant, même en tenant compte du nombre quasi infini de variations du comportement humain et son ingéniosité sur le terrain ou la piste, il semble que l'intelligence artificielle puisse bientôt élaborer de toutes nouvelles stratégies, même pour les sports les plus étudiés au monde, comme le football. Celui-ci a été analysé et décortiquée jusque dans sa substantifique moelle par un algorithme de machine learning. Et selon l'inventeur de ce dernier, il pourrait très bien s'appliquer à d'autres sports comment le basket ou le hockey. Un certain nombre d'équipes en ont déjà pris note.

 9. S'entraîner

L'intelligence artificielle peut certes configurer une formation offensive optimale mais les joueurs humains qui mettent en oeuvre cette stratégie doivent avoir les compétences requises. Une fois de plus, les algorithmes modernes de machine learning peuvent aider. D'abord, c'est juste une question de collecte de données de plus en plus larges, depuis les ballons de basket jusqu'aux clubs de golf connectés. Mais l'IA peut aussi fournir des conseils, en regardant par exemple votre swing et en apportant certaines corrections. Et, bien sûr, le grand-père de toutes ces intelligences artificielles est le coach de fitness, qui n'est rien d'autre que des données sous une forme humaine. Deviendrons-nous tous en meilleure santé grâce à l'IA ? Non, probablement pas. Mais avec l'IA, nous aurons beaucoup moins d'excuses derrière lesquelles se cacher.

 8. Faire de la propagande

Les bots destinés à attaquer et harceler en ligne n'ont rien de nouveau mais les efforts déployés par des acteurs partout dans le monde pour diffuser une propagande autonome commencent à prendre forme. Il existe même une entreprise d'intelligence artificielle qui vend du “management” électoral (comprendre : de la manipulation) aux plus offrants. Son approche consiste à utiliser le pouvoir de l'IA pour analyser un grand volume de données et ainsi créer les campagnes politiques les plus efficaces. De nos jours, cela veut dire configurer l'IA pour contrôler les pensées politiques d'un individu ou le message d'un parti... donc faire de la propagande.

 7. Sécuriser les frontières

Imaginer de pouvoir suivre une personne grâce à l'intelligence artificielle n'est pas bien sorcier. La reconnaissance faciale pourrait à elle seule remplacer une grande part des responsabilités qui incombent pour l'instant aux policiers aux frontières (arrêter les individus indésirables) et réduire le temps d'attente aux frontières. Le gouvernement américain est très intéressé par la biométrique pour la sécurité aux frontières, y compris pour la surveillance des tronçons clôturés pour éviter les passages illégaux. L'administration de Donald Trump a refusé l'idée d'un mur “numérique” avec le Mexique, fondé sur l'IA et qui aurait traqué les incursions avec des caméras plutôt que de les arrêter avec du béton. Mais il est déjà remarquable que la proposition soit, pour ainsi dire, une alternative crédible.

 6. Etablir une stratégie de cybersécurité mondiale

L'une des révélations les plus choquantes d'Edward Snowden n'était pas que la NSA a commencé à utiliser l'intelligence artificielle pour accroître ses cyber-défenses (nous aurions dû nous en douter) mais qu'elle utilisait ses nouvelles IA pour partiellement automatiser la sécurité nationale et même les contre-attaques. La plateforme MonsterMind peut automatiquement riposter contre les nombreux pirates informatiques, une capacité qu'Edward Snowden a appelée “la pire chose qu'il ait vue à la NSA“. Nous n'avons pas pour l'instant d'information sur l'efficacité de MonsterMind ou de programmes similaires mais nous savons qu'ils jouent un rôle majeur dans la définition de la cybersécurité mondiale du futur.

 5. Etablir une stratégie de cybersécurité pour les entreprises

Le roman Neuromancer l'a prédit, les voici : des intelligences automatisées de cyberdéfense. Tout dans la sécurité n'est qu'une course à l'armement et, peu importe le talent des experts en sécurité, leur rapidité d'humains ne peut tout simplement pas rivaliser avec celle des bots automatisés. D'ici 10 ans, et d'ailleurs plutôt d'ici 10 mois, nous verrons de large pans de la cybersécurité être surpassés par des techniques automatisées. Comme l'entreprise BlackRidge l'a fait remarquer en introduction d'une récente étude sur le sujet : automatiser la cyberdéfense est un impératif.

 4. Traduire et étudier les langues

 Dans une certaine mesure, les outils de traduction en temps réel existent déjà et ont été inventés par des géants de la Tech, comme Skype ou Microsoft. Mais d'autres unités de recherche, comme Google ou même le département américain de la Défense cherchent à aller encore plus loin. Les machines peuvent pour l'instant seulement essayer de traduire environ une centaine des 7000 langages rencensés dans le monde. Qu'il s'agisse des militaires ou des multinationales ou même juste de bonnes vieilles écoles, quelqu'un utilisera l'intelligence artificielle pour pousser la traduction en temps réel plus loin et nous permettre très bientôt de parler à n'importe qui.

 3. Avoir une banque

Il y a une certaine jouissance à regarder les banquiers se faire mettre au chômage par des machines. Mais la vraie victoire du petit peuple viendra de l'intelligence artificielle. Actuellement, le secteur des services financiers a beaucoup à voir avec l'enrichissement des riches : ces derniers peuvent s'offrir de meilleurs soutiens et plus nombreux pour gérer l'argent qu'ils ont. Avec l'IA, surtout avec les solutions Fintech open source, il est possible de changer les habitudes financières et de mettre tout le monde sur un pied d'égalité.

 2. Se faire conseiller par un avocat

Ca a du sens : les lois sont supposées s'appliquer de façon automatique, alors pourquoi ne pourraient-elles par être défendues par un avocat automatisé ? La réalité, c'est que pour les avocats de haut vol, c'est précisément leur habileté à contourner les règles qui fait leur succès. L'IA peut profondément changer la société en fournissant une défense à peu près acceptable à ceux qui ne peuvent pas s'offrir une représentation humaine adéquate. Dans de nombreux pays, la défense publique se résume à un chaos le plus total qui confine au désastre – mais l'IA n'est jamais fatiguée, écoeurée et ne porte pas de jugement immédiat. Elle pourrait donner une défense juridique adéquate à des millions de gens qui ne peuvent pour l'instant en avoir une. Si l'on regarde au-delà des 10 prochaines années à venir, ce changement pourrait parmi les bouleversants de cette liste.

 1. Etablir un diagnostic médical

Compléter l'intuition d'un médecin humain avec la précision et l'exhaustivité de l'intelligence artificielle pourrait être l'une des plus grandes révolutions de la santé depuis le lavage des mains. Ecoutez ce que les médecins pensent de cette possibilité. L'humanité a produit davantage de connaissances médicales que ce que n'importe quel cerveau humain peut contenir et les intelligences artificielles sont en train de dépasser les performances des meilleurs médecins. Même face à un dilemme tout à fait binaire entre un système de santé tout-humain ou tout-artificiel, dans 10 ans, combien de personnes seront disposées à opter pour la meilleure manière de rester au fond de son lit ?

 Ce papier a initialement été publié en anglais sur le site d'Inverse

Source : actu web / www.maddyness.com

VOIR TOUS LES ARTICLES

VOIR LES DOSSIERS ARCHIVÉS
des Bonnes nouvelles de l'industrie

SEPEM INDUSTRIES SUR LE NET 1200 fournisseurs dans tous les domaines

Je visite le salon virtuel

pub

MyFactoryPlace